SNUipp-FSU des Landes.
http://40.snuipp.fr/spip.php?article2900
Direction et Fonctionnement d’école : point de situation
mardi, 19 novembre 2019
/ SNUipp40

Mardi 5 novembre, le SNUipp-FSU a été reçu par la conseillère sociale du ministre, la DGESCO et la DGRH dans le cadre d’une réunion multilatérale sur la direction d’école avec FO, la CGT, le SNALC, l’UNSA). Cette réunion fait suite à l’audience entre le secrétariat général du SNUipp-FSU et le Ministre et une réunion multilatérale sur le questionnaire envoyé par le ministère aux directeurs-trices.

Lors du CTM du 14 novembre, le ministère a confirmé l’inscription du chantier sur la direction d’école dans l’agenda social, pour répondre à la fois aux enjeux et aux difficultés rencontrées par les directeurs-trices d’école.

Novembre-décembre

Un questionnaire : Ce questionnaire ministériel a été adressé par courriel le 13 novembre aux directeurs-trices d’école et reste ouvert durant 3 semaines. Le retour de ce questionnaire devrait être fait aux organisations syndicales le 17 décembre, un peu avant aux directeurs-trices. Le SNUipp-FSU avait apporté un premier décryptage, mais quelques éléments supplémentaires sont apparus depuis :
- Il ne s’agit pas comme annoncé d’un lien unique : pour l’instant, toute personne disposant du lien peut répondre aux questions posées, éventuellement plusieurs fois.C’est une faiblesse (générant des doutes sur la fiabilité des résultats) et une faille à exploiter puisqu’elle permet aux équipes et aux adjoint-es de s’emparer également du questionnaire.
- Certaines questions non évoquées lors des premiers groupes de travail, qui portent sur « l’autorité » et sur les relations directeur/adjoints, doivent être des points d’alerte, en particulier la n°26 (ci-dessous) qui ouvre la porte à des projets opposés à ce que nous portons avec une large majorité de la profession.

PNG - 39.4 ko
Question n°26

Des réunions en circonscription : en parallèle, le MEN s’est adressé aux IEN pour qu’ils-elles réunissent les directeurs-trices d’école de leur circonscription à partir du 12 novembre afin de « libérer la parole » et « favoriser les échanges entre pairs et avec les IEN ». Pour le MEN, « les thématiques du questionnaire pourront servir de point de départ, sans contraindre les échanges qui doivent être libres et permettre d’évoquer tous les sujets ».

Enfin, la DGESCO poursuit son travail autour de l’allègement du travail des directeurs-trices d’école par un recensement des instructions et circulaires qui leur sont adressées. Le Ministre ne devrait annoncer que fin décembre les premières mesures applicablesdès janvier.

Le SNUipp-FSU a écrit au Ministre le 8 novembre pour le rappeler à ses engagements et exiger des premières mesures dès maintenant, sur la base des propositions que nous lui avons remises.

Le SNUipp-FSU appelle tous les collègues à se saisir du questionnaire et à participer aux réunions de circonscription pour contrebalancer les remontées sur d’autres projets contraires au nôtre.

En pièce jointe, un modèle de courrier à envoyer à votre IA-DASEN pour le questionner sur les modalités d’organisation de cette journée de décharge sur les 20 jours de classe restant sur la période.

Un agenda de concertations à plusieurs niveaux

Le ministère a annoncé des réunions dans le cadre d’un agenda social :

• Janvier : le 14, un « atelier » sur les missions et procédures incombant aux directeurs-trices d’école, en vue de les alléger, voire d’en supprimer. Le 28, un « atelier » sur les processus d’information et de validation.

• Février : une réflexion approfondie sur la direction d’école : temps (décharges ?) et structure (autonomie de l’école ?).

• Mars / Avril : un travail sur la revalorisation financière et le régime indemnitaire. Le SNUipp-FSU dénonce l’absence de marges budgétaires pour répondre aux urgences et aux mesures sur le plus long terme. Par ailleurs, si des évolutions sont à acter en termes de moyens, cela doit se faire avant que la carte scolaire ne soit soumise aux CTSD.

Des comités de suivi vont être constitués à compter de janvier 2020 :

Un comité de suivi par département, présidé par l’IA-DASEN, composé des organisations syndicales représentatives et d’IEN.Des représentant-es des collectivités locales pourront être invités ponctuellement en fonction des thématiques abordées.

Un comité de suivi national, présidé par le Ministère, composé des organisations syndicales représentatives et des personnalités qualifiées (IA-DASEN, IEN-A…).

Le SNUipp-FSU s’interroge sur les réelles marges de manœuvre de ces comités et leur objet. Pour le ministère, le niveau national doit suivre l’orchestration des premières annonces. Des « espaces dans lesquels les gens se parlent » sont indispensables au niveau local. En parallèle, le ministère dialoguera avec les associations représentatives d’élu-es.

Le SNUipp-FSU s’engagera dans ces discussions avec l’objectif d’obtenir de réelles avancées pour tout-es les directeurs-trices d’école, en particulier l’augmentation des temps de décharge, l’affectation dans toutes les écoles de personnels sur des missions pérennes d’aide à la direction et au fonctionnement de l’école et l’augmentation des rémunérations de tous-tes. Le ministère doit prendre réellement la mesure du mal-être en apportant des réponses ambitieuses pour améliorer les conditions de travail de toutes et tous. Cela passe par de premières annonces immédiates qui ne peuvent être une fois de plus reportées.

Toujours à votre disposition pour être complet :
- le 4 pages direction
- la brochure « quelle direction pour quelle école ? » en pièce jointe
- un diaporama sur la direction

Il est plus que jamais utile de se saisir de l’observatoire du métier enseignant

Le SNUipp-FSU va lancer prochainement une consultation des enseignant-es.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.