SNUipp-FSU des Landes.
http://40.snuipp.fr/spip.php?article2613
La procédure d’affectation : une CAPD "3 en 1"
vendredi, 12 avril 2019
/ SNUipp40

La CAPD ne traitera de tout le mouvement que par une seule réunion de l’instance.

Elle examinera en réalité 3 phases traitées quasi-simultanément par le nouveau logiciel.

Sur la phase 1 : Rien ne change … ou presque.

Le procédé est toujours le même c’est la qualification et le barème qui détermineront la satisfaction des vœux formulés. La nouveauté réside dans l’attribution sur un vœu géographique. Si plusieurs postes sont possibles sur ce vœu géographique, l’attribution sera faite selon la distance la plus courte relative au vœu indicatif (Rappel : c’est le premier vœu précis ou « commune » formulé). Attention : Si sur un vœu géographique, un des postes possibles est accessible à un plus petit barème et permet de lui donner satisfaction sur vœu précis formulé, priorité est donnée à la satisfaction sur vœu précis (à partir du moment où la satisfaction sur vœu géographique reste possible pour le barème plus fort).

Sur la phase 2 : Le couteau sous la gorge

Tous les participants obligatoires doivent formuler au moins un vœu large sur des zones très étendues ! Ce vœu et la 3ème phase « aléatoire » constituent des épouvantails pour forcer les collègues à formuler plus de vœux élargis, indépendamment de leurs souhaits de mobilité. Ceci conduira inévitablement à des stratégies d’évitement ou à de la résignation sur ce pis-aller, mais pas à la satisfaction des collègues. L’affectation sera faite à titre définitif. Comme pour l’affectation sur vœu géographique dans la phase 1, l’affection sur le vœu large se basera sur la moindre distance par rapport au vœu indicatif (il n’a pas obligation à faire partie de la zone infra du vœu large).

Précédemment la seconde phase se faisait sur une nouvelle saisie de vœux précis et les nominations étaient à TP. Le SNUipp-FSU des Landes n’a cessé de demander le maintien de ces modalités antérieures, tout en pointant les dangers des nouvelles règles. Parmi les points essentiels, la définition des zones infra départementales. Par un travail d’analyse précis, le SNUipp-FSU des Landes a été force de proposition pour un autre découpage dans l’intérêt des collègues.

Sur la 3ème phase : Plouf, plouf … ça sera toi … là !

Le couperet va tomber ! Vous n’avez pas fait le nécessaire pour accéder à un poste librement choisi ou sur vœu imposé ? C’est l’heure de l’aléatoire … ou presque : placement d’office selon un ordre déterminé par l’administration et contraint par le logiciel.

- On complète les postes vacants sur RMUG1/MUG1-Z1 puis RMUG1/MUG1-Z2, … jusqu’à –Z5 ;
- On poursuit avec RMUG1/MUG2, et idem ainsi de suite avec tous les MUG du regroupement RMUG1.
- On continue après avec RMUG2 et ainsi de suite jusqu’au dernier regroupement, dernier MUG et dernière zone.

Le SNUipp-FSU40 a dénoncé ce passage en force. Il reste disponible pour aider les collègues qui le souhaitent à élaborer leur propre stratégie de mobilité et à postuler au mieux dans leurs intérêts en étant particulièrement vigilants aux vœux indicatif et préférentiel, aux vœux géographiques, et aux vœux larges.
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.