www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Landes.

*

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Action 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
4 novembre 2009

TOUTES LES RAISONS D’ÊTRE EN GRÈVE le 24 NOVEMBRE

Alarme sociale sur les écoles landaises !

La raison d’être d’un syndicat est le défense des intérêts matériels et moraux des salariés. Pour le SNUipp, corporatisme n’est pas un gros mot ! Face aux multiples reculs qui affectent notre métier, aux dégradations de nos conditions de travail quotidiennes, de nos droits, c’est le moment d’utiliser l’outil syndical !

Dans un contexte où l’on cherche encore en vain une alternative politique susceptible d’apporter rapidement des solutions concrètes aux salariés, les syndicats doivent endosser le rôle du contre-pouvoir social et porter l’étendard des oppositions et des espoirs de la majorité de la population qui ne se reconnaît pas (ou plus) dans la politique de notre hyper-président. Pour autant, il ne s’agit pas d’oublier le fondement même de l’action syndicale.

Les élus du SNUipp, les membres du bureau départemental , engagés dans une démarche de visites d’écoles, dialoguant par mail ou téléphone avec les collègues, confrontés en CAPD à un discours toujours plus choquant d’une hiérarchie en pleine mutation sont les premiers témoins d’une dégradation généralisée de nos conditions de travail .

C’est la multiplication des contraintes , pesanteurs administratives, l’avènement de relations déshumanisées et infantilisantes avec la hiérarchie. C’est l’allongement du temps passé à l’école pour préparer sa classe, se concerter avec les collègues, les différents partenaires, remplir des documents institutionnels souvent inopérants. Ce sont les refus d’autorisation d’absence, la culpabilisation en cas de congé maladie, d’absence non remplacée. C’est la responsabilité toujours accrue de l’acteur de terrain qui doit répondre aux injonctions multiples d’une administration exigeante face à des parents parfois tatillons et procéduriers : enseignement des langues, évaluations nationales, aide personnalisée , stages de remise à niveau, PPS, PPRE…

La liste est malheureusement longue. Il est maintenant essentiel de s’opposer collectivement, de façon solidaire à toutes ces dérives qui rendent notre métier plus compliqué.

Dans cette optique, le SNUipp a décidé de porter l’ensemble de ces dossiers, d’en faire un des enjeux de la mobilisation du 24 novembre. Lors d’une intersyndicale, nous avons proposé au SE/UNSA et au SNUDI/FO, d’utiliser unitairement le dispositif d’alarme sociale récemment créé par Darcos pour obliger l’inspectrice d’académie à ouvrir une procédure de négociation sur tous ces sujets qui préoccupent au quotidien nos collègues.

A suivre donc mais n’oublions pas qu’un des meilleurs indicateurs du mécontentement des salariés et de leur potentialité à créer un rapport de forces reste un taux massif de participation à la grève et aux actions mises en place le 24 novembre

 

9 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU des Landes 97, place de la caserne Bosquet, 40000 MONT DE MARSAN Tél : 05 58 933 933 Email : snu40@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.