www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Landes.

*

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Action 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
11 mai 2009

du 11 au 19 mai, Festival de mobilisations

« Plus que jamais dans cette période de crise, l’éducation doit faire l’objet d’une priorité… Plus qu’un coût, l’école constitue une chance pour l’avenir du pays » C’est par ces mots que le collectif « Un pays, une école, un avenir » appelle, du 11 au 19 mai, à mettre à l’honneur l’école avec tapis rouge, lors de remises symboliques de palmes.

Il y avait bien longtemps qu’un 1er mai n’avait pas réuni autant de monde dans les rues. Historique, l’appel unitaire des 8 organisations syndicales, qu’on nomme désormais G8, témoignait des attentes des salariés face à la crise. Le message était bien compris des 72% de français qui soutenaient les manifestants mais pas des gouvernants qui par les voix de Brice Hortefeux, ministre du travail et de Raymond Soubie, conseiller social de Nicolas Sarkozy, a choisi de minimiser la taille des cortèges. Concrètement, le dialogue tant prôné se limite à renvoyer toute discussion vers une évaluation des mesures prises face à la crise fin juin… Et pendant ce temps, Nicolas Sarkozy préfère reprendre le doux refrain de l’insécurité.

Face à ce mur, pas de renoncement. Le G8 réuni le 4 mai, a donc décidé de nouvelles actions le 26 mai et le 13 juin. Le 26 mai, des mobilisations décentralisées seront organisées sous des modalités diverses tandis que le 13 juin verra, dans toute la France, une grande journée de manifestations.

Mobilisation dans les écoles

« Plus que jamais dans cette période de crise, l’éducation doit faire l’objet d’une priorité… Plus qu’un coût, l’école constitue une chance pour l’avenir du pays » C’est par ces mots que le collectif «  Un pays, une école, un avenir » appelle, du 11 au 19 mai, à mettre à l’honneur l’école avec tapis rouge, lors de remises symboliques de palmes. Première proposition, palme du meilleur acteur pour Xavier Darcos. On se souviendra longtemps de sa posture de ministre soucieux des élèves en difficulté alors que dans le même temps il supprimait les RASED… Meilleur espoir féminin, Nadine Morano, en grande liquidatrice de l’école maternelle pour les élèves de 2-3 ans. Quel rôle de composition admirable de gardienne des valeurs de la famille !

Au final, ce gouvernement n’aura tout de même pas convaincu beaucoup de monde. L’aide personnalisée en est un exemple parmi d’autres. Ce dispositif qui se voulait la solution aux problèmes de la difficulté scolaire est questionné dans son organisation comme dans ses effets. Pourtant le ministère se refuse à communiquer quelque bilan que ce soit. Le SNUipp appelle les enseignants à jouer le rôle d’évaluateurs du système et à répondre à l’enquête mise en ligne sur le site du SNUipp.

Quels que soient les dossiers, le gouvernement brille par son absence de dialogue réel et de réflexion sur ses actions. Alors parce que l’école ce n’est pas du cinéma, le SNUipp appelle les enseignants à se mobiliser.

 

8 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU des Landes 97, place de la caserne Bosquet, 40000 MONT DE MARSAN Tél : 05 58 933 933 Email : snu40@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.