www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Landes.

*

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : SNUipp des Landes 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
17 mars 2020

Audience avec Mr le Dasen du mardi 17 mars

A propos des mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19

A la demande du SNUipp-FSU 40, les 3 organisations syndicales étaient reçues ce matin par Mr le Dasen et Mr le Chef de Cabinet. La représentante de FO étant la plus éloignée de Mont de Marsan, et la mesure de confinement prenant effet à midi, elle n’a pas pu assister à l’audience.

Le Dasen a ouvert l’audience en disant que sa 1ère préoccupation était la santé des personnels et que personne ne devait se sentir obligé d’aller travailler. La DSDEN ne propose plus qu’un accueil téléphonique. Les circos ont mis en place le télétravail, elles sont toujours joignables aux numéros habituels. Les CPC et les IEN sont là pour assister les PE à mettre en place le travail à distance.

Mr le Dasen a répondu aux questions des organisations syndicales :

Concernant l’accueil des enfants de soignants :
- Actuellement, sur le département, 150 à 200 enfants sont recensés pour cet accueil sur 70 sites environ. Cela risque d’évoluer avec le temps. Les pôles sont élaborés par les IEN en lien avec les directeurs.trices et les collectivités
- Dans certains endroits, la mise en place de l’accueil se fait avec l’aide de la collectivité. Mais les collectivités ne s’engagent pas partout (manque de moyens ou de volontaires). Il y a donc des endroits où l’enseignant se retrouve seul pour accueillir les enfants. Ce fonctionnement-là n’est pas possible. L’Administration est en train de chercher des solutions.
- Il suffit qu’un seul des 2 parents soit soignant pour que l’on accueille les enfants. Mais cet accueil doit rester à caractère exceptionnel.
- Pour les collègues qui subiraient des pressions de parents pour cet accueil, les directeurs.trices doivent s’appuyer sur le mail que Mr le Dasen a envoyé sur les boîtes des écoles hier (pour obtenir notamment les attestation de l’employeur, bulletin de salaire et déclaration sur l’honneur de ne pas avoir d’autres moyens de garde). En ces de difficulté persistante, les directeurs.trices doivent se tourner vers leur IEN.
Le SNUIpp-FSU40 a souligné cette mise en difficulté des collègues directeurs : il est parfois difficile de demander des "preuves" quand le parent est au portail avec son enfant. Mr le Dasen l’a entendu et a assuré les directeurs de son soutien.
- Le nombre de volontaires est très disparate sur le département ; il va y avoir un appel aux bonnes volontés mais il n’y aura pas d’injonction. Appel va pouvoir également être fait aux professeurs de collège.
- Dans les collectivités où les enfants sont accueillis sur le week-end, il n’y aura pas de PE sur ce temps de week-end.
- Sur Mont de Marsan, un accueil est prévu par les personnels de Mont de Marsan Agglomération. Les enseignants n’interviennent que pour la continuité pédagogique. 5 écoles sont concernées. L’Education Nationale apporte sa contribution mais pas dans toutes les écoles comme l’aurait souhaité l’Agglo du Marsan. 50 enfants sont concernés à ce stade.
- Les effectifs des enfants à accueillir sont prévus à la semaine (l’emploi du temps des soignants est fluctuant). Des ordres de mission seront établis pour les PE volontaires, ordres de mission permanents ou en fonction des emplois du temps.
- Les masques et gants seront d’abord distribués aux soignants. Pour les enseignants, ce n’est pas prévu tout de suite.
Lorsque ce sont les collectivités qui organisent l’accueil des enfants de soignants, Mr le Dasen souhaite que les PE y soient un peu, pour montrer qu’on ne se désengage pas. Quoi qu’il en soit, il n’y aura pas d’injonction à y être.

Concernant la continuité
- Le SNUipp-FSU 40 a insisté sur la fracture et scolaire et sociale que la mise en place de ce système risquait de provoquer. Car même si beaucoup de personnes ont une connexion, elle se fait (souvent ?) par le portable. Et lire un texte ou voir une fiche d’exercices sur le portable peut être compliqué.
Dès lors, une remise "physique" d’exercices peut être envisagée pour des parents qui n’ont pas de connexion. Cela doit rester à la marge et se faire dans un cadre strict au point de vue des gestes barrière et de la protection. Cette remise peut être organisée au niveau des écoles. Là encore, pas d’injonction. Il faudra que les parents se munissent de l’attestation de déplacement dérogatoire (en pièce jointe)
- Certains collègues, devant la lenteur de la messagerie académique ont créé des adresses (en gmail par exemple) : Mr le Dasen déconseille très fortement d’avoir recours à ce genre d’adresse pour des raisons de sécurité des données. Si les collègues l’ont déjà fait, tant pis. Pour ceux qui ne l’ont pas fait, c’est vraiment vivement déconseillé.
L’EN et l’ALPI travaillent contournement informatique pour que les connexions soient plus aisées.
- Pour les collègues qui ne sont pas volontaires, il n’y a pas d’ASA à demander ; les collègues non volontaires sont en télétravail. Pour les PE dont la présence n’a de sens que par rapport à la présence des autres (EFIV, EANA, Rased) ou qui ne sont pas en télétravail, ils n’ont pas non plus à demander d’ASA.
- Il n’y a pas eu de retours sur la classe virtuelle.

Le SNUipp a redit sa crainte de voir se creuser les écarts scolaires et sociaux avec l’utilisation des moyens proposés. Il a également dit sa crainte de s’entendre dire à plus ou moins court terme que l’école peut fonctionner avec moins d’enseignants.

Les instances :
- La CAPD départ CAPPEI et congé de formation qui devait avoir lieu aujourd’hui est repoussée.
- Il faudra tenir le CTSD carte scolaire du 30 mars (il y aura peut-être un délai, mais court). Il sera organisé en présentiel avec 1 titulaire, le personnel de la DSDEN réduit et dans une grande salle. La date n’a pas été arrêtée.
- Les opérations de mouvement risquent d’être un peu retardées.

Et aussi :
- Les voyages scolaires sont annulés jusqu’à nouvel ordre.
- Nous avons demandé que le Rectorat envoie les messages urgents également dans les boîtes mails des écoles (et pas uniquement sur les portables des directeurs.trices)
- Les PE qui devaient avoir un rendez-vous de carrière seront contactés avec possibilité d’un RDV de carrière en audio ou visio conférence, hors présence des élèves.
- Écoles ayant fait la demande de retour à 4 jours : LESPERON, le nouveau RPI YGOS/ARRENGOSSE/OUSSE SUZAN, SAINT SEVER (régularisation) et ONDRES.

Une nouvelle audience a été demandée par l’intersyndicale pour aborder dès que possible les relations conflictuelles, voire maltraitantes de Mont de Marsan Agglomération envers les directeurs.trices des écoles.

 

8 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU des Landes 97, place de la caserne Bosquet, 40000 MONT DE MARSAN Tél : 05 58 933 933 Email : snu40@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.