www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Landes.

*

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Infos Carrière  / Mouvement  / Mouvement 2020 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
25 janvier 2020

Les lignes directrices de gestion du mouvement 2020

Un groupe de travail a eu lieu au Rectorat de Bordeaux mardi 21 janvier 2020 : ce qui va changer lors du mouvement 2020

Le groupe de travail initial devait se tenir le mardi 14 janvier. Le SNUipp-FSU et SNUdi-FO n’y avaient pas participé. Le SE-Unsa et le SGEN si. C’est donc un deuxième groupe de travail auquel le SNUipp-fsu a assisté en même temps que le SNudi-FO.

Les lignes directrices de gestion du mouvement ont vocation à être pluriannuelles et sont communes à plusieurs corps (PE, certifiés, agrégés, psychologues scolaires). Cependant une clause de revoyure a été décidée pour l’année prochaine afin de les adapter si besoin.

L’administration a annoncé vouloir préserver autant que possible le fonctionnement existant et garder un espace ouvert à la discussion pour les échanges avec les organisations syndicales.

Barèmes  :
Au niveau académique, l’administration compte conduire un travail d’harmonisation mais pas d’uniformisation : il y aura donc une certaine souplesse dans les départements où des groupes de travail devraient se dérouler pour décliner les lignes directrices de gestion et pouvoir débattre de la note de service avant sa publication.. Le SNUipp-FSU40 interviendra dans les prochains jours pour demander la tenue d’un tel groupe de travail.
A ce sujet, le Ministère a répondu au Rectorat : « seront présentées [aux OS départementales] les évolutions des notes de services entre 2019 et 2020. Cette présentation pourra être l’occasion [pour les OS] de faire des propositions »
Concernant les bonifications par exemple, aux priorités nationale et académique pourront être rajoutées des bonifications départementales à condition qu’elles ne soient pas supérieures à la plus faible des précédentes. Le rectorat prépare un document de référence encadrant les documents départementaux, en terme de contenus et en terme de possibilités pour les barèmes : suivant les éléments, ce serait soit le même barème imposé à toute l’académie (ce sera vraisemblablement le cas de l’AGS) soit une fourchette dans laquelle les départements pourront se placer. Le SNUipp-FSU a signalé la disparition des « enfants à charge ». Il nous a été répondu qu’une introduction de cet élément de barème dans les notes départementales n’est pas exclue.. Le SNUipp-FSU a demandé des précisions sur la notion de « parent isolé », demandant de faire remonter que la seule prise en compte de l’autorité parentale unique était trop restrictive. Au niveau départemental pourront être également discutées les bonifications "école isolée", et REP.

Résultats du mouvement :
L’administration ne fournira pas de documents aux organisations syndicales (ni avant, ni pendant, ni après les opérations du mouvement). Celles-ci ne pourront que donner quelques infos statistiques aux collègues à condition de ne pas pouvoir identifier les situations particulières ni identifier les personnels sur ces documents (points pour RQTH, …) : un rang de classement pour un vœu non obtenu est une information envisageable. Les barres d’entrée sur certains postes ou communes ne seront pas communiquées.
Le SNUipp a fait remarquer que ce nouveau "fonctionnement" du mouvement allait mettre à mal tous les partenaires : le travail de vérification du SNUipp a montré son importance : des erreurs sont tous les ans repérées (vu le nombre de participants, c’est une chose normale), et bon nombre de collègues qui téléphonaient pour savoir pourquoi ils n’avaient pas obtenu tel ou tel poste obtenaient une réponse ; ils ne se tournaient vers l’administration que lorsque l’organisation syndicale ne comprenait pas l’affectation obtenue. Tous ces collègues ne pourront avoir les renseignements qu’auprès de l’administration qui travaille déjà à flux tendu. L’équité et la transparence seront mises à mal et les collègues risquent d’être très méfiants à l’égard de ces résultats.

Recours :
Ceux à titre gracieux pourront toujours être portés par les collègues mais seuls ceux qui n’auront pas eu de mutation ou qui auront été mutés sur un vœu non demandé auront le droit d’effectuer un recours administratif ( à partir du moment où une mutation sera prononcée à partir d’un vœu émis sur la liste, même si c’est un vœu large, le collègue ne pourra pas contester sa mutation).

Postes à profil :
Le SNUipp-FSU a bien sûr rappelé son opposition au profilage des postes . Hors priorités nationales, il serait donné une certaine latitude aux départements (ce qui reste à confirmer). Il ne devrait pas y avoir d’harmonisation cette année, pas de liste de types de postes à profiler en CTA, le travail d’harmonisation s’étant concentré sur les barèmes. Il ne faut cependant « pas s’attendre à voir reculer le profilage », au contraire… Le texte du BOEN ici
Une discussion a eu lieu sur les différences entre postes à exigences particulières (nécessitant une qualification, et pouvant donner lieu à un départage au barème) et un poste profilé (recrutement totalement hors barème, sur des « aptitudes » supposées… A noter que selon notre interlocuteur même, les directions sont des postes à exigences particulières, il n’est donc pas normal de profiler un type de direction (comme par exemple les directions à 10 classes et +)

Les organisations syndicales présentes ont dénoncé la formulation du chapitre II 1.2 sur les procédures de sélection et notamment « l’appréciation portée sur la manière de servir des intéressés »

Groupe de travail académique sur l’adaptation  :
Il sera à priori maintenu. Le SNUipp-FSU 40 insistera pour qu’un GT départemental se tienne.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU des Landes 97, place de la caserne Bosquet, 40000 MONT DE MARSAN Tél : 05 58 933 933 Email : snu40@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.