www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Landes.

*

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Ecole  / Direction et fonctionnement d’école 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
16 octobre 2018

La journée-type d’un directeur d’école

Temps de travail des directeurs

Aujourd’hui, j’ai des notes d’information à distribuer et donc à imprimer donc il faut que j’arrive tôt à l’école pour ne pas gêner les collègues qui auront tous des photocopies à faire avant d’entrer en classe.

J’arrive donc à l’école à 7h, au calme.

Je commence par remplir le bac de feuilles, il n’en reste qu’une. Après avoir fait les 168 photocopies, je les découpe et les répartis dans les différentes classes pour qu ’elles soient distribuées aujourd’hui sans faute. Hier, il y avait les informations pour les élections de parents d’élèves, avant-hier pour les photos de classe. Si on donne trop de notes à la fois, certaines ne sont pas lues. Mais ce n’est pas sûr que celles-ci soient lues quand même.

J’en profite pour imprimer mes ateliers différenciés et faire les derniers montages dont j’aurai besoin pour ma journée de classe. C’est un jour faste, le photocopieur ne bourre pas et les toners ne sont pas vides.

7h30, le téléphone commence à sonner (l’accueil périscolaire se fait dans un autre bâtiment sans le téléphone) : appels pour des absences, pour dire que c’est Mme X qui viendra récupérer l’enfant Y à la sortie, pour dire que W ne reste pas à l’accueil périscolaire, que Z sera absent pour quelques jours il a le syndrome « pied-main-bouche ».

8h20, c’est l’heure de prendre le service de cour avant de monter en classe. J’en profite pour donner aux collègues les messages reçus par téléphone.

8h35, nous sommes en classe ; les premiers retardataires sonnent au portail fermé dans le cadre du Plan Vigipirate. Le moment de l’accueil va encore être perturbé, les élèves commencent à en avoir l’habitude. Tant bien que mal, je fais classe, mais le téléphone a sonné à plusieurs reprises, je vais avoir des coups de fil à donner pendant la récré et ce soir après la classe.

10h, c’est l’heure de la récré. Nous finissons le travail avant de descendre, il n’y en a pas pour très longtemps. Les gens savent que c’est l’heure de la récré, le téléphone sonne. Avant de descendre, je regarde les mails, rien d’urgent mais quelques infos importantes à transmettre aux collègues plus tard ; je les marque comme "non lues". Tout le monde descend, je m’isole dans mon bureau pour écouter les messages que certains ont laissés. Je rappelle lorsque c’est urgent ; les autres s’ajoutent à la liste de ceux que je n’ai pas eu le temps de passer hier.

10h20, fin de la récré. On remonte en classe. Quelques appels que l’AVS de la classe prend.

11h45, pause méridienne. Je jette un œil aux mails et transfère les urgents. Aujourd’hui, je reçois des parents pour rendre compte des évaluations.

13h, fin des rendez-vous. Des agents communautaires m’interpellent sur des comportements inadaptés à la cantine. De plus, une collègue est arrêtée, elles ne seront que 2 aujourd’hui pour assurer la surveillance et le ménage dans les salles.

Je vais avaler un morceau avec mes collègues ; on en profite pour plaisanter, vider le sac des problèmes qui commence à être bien rempli et parler boulot un peu … quand même.

13h35, service de cour. Le téléphone sonne, Mme R ne pourra pas récupérer son fils ce soir, c’est Mme L qui viendra.

13h45 retour en classe, c’est le moment de la lecture offerte. Aujourd’hui, pas de prise en charge avec des taxis qui se présentent au portail, et sonnent donc à l’interphone. Je parviens à terminer l’histoire. L’après-midi va se dérouler tranquillement.

Ce soir, après la classe, je reçois encore des parents. Ensuite, j’essaierai de regarder les mails qui ont dû arriver dans l’après-midi. Je répondrai si c’est urgent. De toutes façons, demain, c’est mon jour de décharge, j’aurai le temps de rappeler ou de répondre aux mails une fois que j’aurai complété la nouvelle trame du PPMS attentat-intrusion, que j’aurai fait des bons de travaux pour que les services communautaires viennent couper des branches dangereuses, que j’aurai récupéré les autorisations parentales à renvoyer au centre médico-scolaire. Une équipe éducative est prévue à midi, j’aurai surement le temps de taper le compte rendu en suivant. Il faut aussi que je fasse le point sur les achats de fournitures et voir combien il nous reste, la date limite approche. Depuis cette année, je tape les compte rendus de conseils de maîtres en direct, ça me fait gagner du temps. Ah, il faut aussi qu’on prévoie les équipes éducatives pour la prochaine période. Et la semaine prochaine, sur mon jour de décharge, il y a 3 ESS pour les élèves de l’Ulis.

Ce soir encore, je vais emporter les cahiers de mes élèves à la maison : je dois les corriger et les préparer pour le prochain jour de classe.

Et puis s’il me reste un peu de temps, je finirai de répondre aux mails un peu urgents.

 

56 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU des Landes 97, place de la caserne Bosquet, 40000 MONT DE MARSAN Tél : 05 58 933 933 Email : snu40@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.