www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Landes.

*

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Action 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
14 octobre 2018

Bilan du rassemblement des AVS et de l’audence de vendredi 12/10

Un rassemblement réussi, une administration confrontée à la réalité, quelques avancées mais toujours de la vigilance. Merci aux participant(e)s !

Un rassemblement réussi !

Le SNUipp-FSU des Landes remercie tout d’abord toutes les personnes présentes en soutien aux AVS qui ont fait l’effort de se déplacer de tout le département et de venir devant la DSDEN.

Il remercie également celles qui se sont manifestées en contribuant à la caisse de solidarité mise en ligne.

Si collègues enseignants, parents, ou amis sont venus apporter leur soutien, ce sont les personnels AVS directement concernés qui ont composé l’essentiel des 80 et quelques personnes présentes.

Elles ont ainsi permis qu’une délégation soit reçue de 18H à 20H par la direction de la DSDEN.

Pris ailleurs, M. l’Inspecteur d’Académie ne pouvant être présent, ce sont Mme Nguyen, secrétaire générale, et M. Tauziet, directeur de cabinet du DASEN, qui ont reçu la délégation AVS et FSU.

Une administration confrontée à la réalité

La présence d’AVS et le discours qu’elles auront porté aura permis à l’administration de prendre la mesure du désarroi des personnels directement impactés.

Ainsi les personnels ont pu faire part de l’incompréhension de cette situation : ils n’ont jamais été prévenus en amont d’un traitement différé et partiel à la rentrée ; ceci est d’autant plus incroyable que certains personnels ont des anciennetés de 9 ans sur les mêmes affectations ; et qu’ils ont fourni tous les documents nécessaires avant la date limite fixée en juin.

Les personnels ont également fait part du manque de considération de l’administration dès lors qu’ils ont demandé des explications ou une intervention.

L’administration a reconnu un manque d’information de sa part ("des choses auraient dû se faire"), et des réponses inadaptées ("des choses n’auraient pas dû être", " des maladresses"). Elle a expliqué que la proposition d’orienter des personnels vers des aides comme les restos du cœur se voulait une réponse humaine à des situations individuelles et qu’il ne s’agissait pas d’une réponse générale.

L’administration a avancé comme élément explicatif la complexité des montages pour de nombreux contrats qui appellent à avoir plusieurs interlocuteurs (MLPH, Pôle Emploi, …) et entraîne de fait des contraintes de temps longs et différents pour chacun.

Les représentants syndicaux de la FSU40 et du SNUipp-FSU40 présents dans la délégation ont rappelé :
- la demande (faite il y un an) de l’information de tous les personnels AVS sur leurs droits et devoirs, et l’engagement pris par l’administration à ce sujet
- la demande d’un groupe de travail sur les questions relatives aux AVS faite début septembre et réitérée plusieurs fois depuis.

Ils ont pointé que la situation actuelle auraient pu être évitée si l’administration n’avait pas systématiquement refusé la demande faite.

L’administration indique son intérêt de travailler la question de l’information et de la communication envers ces personnels et ce sera le sens du vadémécum qui est en cours d’élaboration.

Quelques avancées et une vigilance à maintenir

- Une aide immédiate via le CDAS sans attendre la commission du 19/10 pour tous les dossiers constitués
- Un engagement à suivre tous les dossiers des collègues en situation difficile financière ou administrative Par exemple, le prélèvement d’agios en raison d’un découvert induit par le retard de paiement ; l’impossibilité d’avoir une attestation de paiement pour bénéficier d’un complément CPAM ou Pôle Emploi ; …

Les représentants de la FSU40 et le SNUipp-FSU40 ont demandé que ce soit l’administration qui fasse un geste vers les collègues en s’adressant à eux et non d’attendre qu’ils se manifestent, et faire ainsi montre de considération pour ces collègues. Il a été demandé qu’un message en ce sens soit envoyé dès la semaine prochaine.

Cela d’autant plus que l’administration est seule en mesure de recenser tous les collègues concernés par un changement de type de contrat. Une cinquantaine selon ses dires.

Dans ce cadre là, nous encourageons tous les AVS concernés par ce retard qui les met en difficulté à prendre contact direct avec la DSDEN sans attendre :

soit par téléphone 05 58 05 66 66,

soit par mail à ce.ia40-cab@ac-bordeaux.fr

Nous vous invitons également à nous en tenir informés par mail à snu40@snuipp.fr

et à nous en faire part si des difficultés survenaient dans ce suivi par la DSDEN.

- la participation à un groupe de travail dans l’année scolaire sur le vadémécum tant attendu pour qu’il soit effectif pour la rentrée prochaine. La DSDEN souhaite y associer des personnels AVS.

Si cet engagement va dans le bon sens, pour la FSU40 et le SNUipp-FSU40 il ne suffit pas et ne permet pas d’échanger sur des questions actuelles comme la baisse d’heures pour certains AVS ayant changé de type de contrat, les droits à formation, les missions, le temps de travail, …
PNG - 62.2 ko
Guide_contractuels_non_enseignants_nov_17

- les services de la DSDEN des Landes auront une réunion avec le service de la plateforme paye déconcentré à la DSDEN de Gironde

 

56 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU des Landes 97, place de la caserne Bosquet, 40000 MONT DE MARSAN Tél : 05 58 933 933 Email : snu40@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.