www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Landes.

*

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Société 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
20 janvier 2017

Une charte ruralité pour le 1er degré dans les Landes

Quelques explications sur ce qui est en préparation pour rester vigilant.

Comme nous l’avions évoqué dans notre dernier numéro d’"Ouvertures 40" (n°143), l’IA-DASEN travaille sur la rédaction d’une charte ruralité.

Il a convié les organisations syndicales représentant les personnels en CTSD/CDEN à un groupe de travail sur cette question, mercredi 18 janvier après-midi.

Étaient présents :

2 représentants FSU (Patxi Grenade, membre du bureau SNUipp-FSU des Landes et Eric Boulagnon, co-secrétaire départemental du SNUipp-FSU des Landes ),

2 représentants de l’UNSA Education,

et 1 représentant de la FNEC-FP-FO.

Si le SNUipp-FSU est très inquiet au regard de ce qui s’est fait et se fait dans d’autres départements, le DASEN affiche lui une toute autre perspective.

Il a expliqué que le principe des premières conventions signées en France était de sécuriser les moyens au vu des baisses démographiques importantes et des fragilités conséquentes sur les écoles. Le SNUipp-FSU des Landes a rappelé que ce n’est pas le cas dans la Landes et qu’au contraire ces conventions ont été dans la réalité un dispositif de réduction des moyens en prônant et réalisant dans un premier temps des concentrations (de cycles, de RPI, de cités scolaires, …).

Le DASEN a longuement insisté sur l’objet et l’intérêt de cette "charte" dans les Landes, non pas comme une imposition à faire mais comme un cadrage de perspective souhaitable au regard d’un diagnostic qui serait consensuel.

Le SNUipp-FSU des Landes ne partage pas tous les éléments d’analyse de l’administration contrairement à une autre organisation syndicale qui était là représentée par des enseignants du 2nd degré.

Pour le SNUipp-FSU des Landes, la concentration des organisations et l’adossement des écoles à un collège ne peuvent être une fin en soi. Il reste vigilant à ce que sous un verbiage de considération pédagogique il ne soit pas posé les bases d’une structure qui imposerait des choix contre la volonté des acteurs locaux (maires, parents, enseignants), et dont la réelle intention serait la réduction des moyens.

A l’issue de ce travail d’échanges, le DASEN a dit prendre en compte nos remarques et nos demandes en les insérant dans les engagements de la charte :

- participation des représentants au CDEN (organisations syndicales, parents, élus) au comité de suivi de cette charte (demande portée également par l’UNSA Education)

[Le SNUipp-FSU des Landes a bien insisté sur le suivi et non le co-pilotage réclamé par d’autres]

-  concertation avec les élus locaux concernés par des organisations envisageables

- possibilité d’amendement de la charte par avenant obligatoirement proposé et étudié par le comité de suivi.

Le SNUipp-FSU des Landes est plus que jamais vigilant à ce qui se joue pour l’école dans notre département et particulièrement pour l’école rurale.

Il lira avec une acuité accrue la nouvelle rédaction de la charte qui sera faite et en informera la profession.

Il mettra également à la disposition des enseignants pour informer et dialoguer avec les élus ses éléments d’analyse très prochainement.

 

25 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU des Landes 97, place de la caserne Bosquet, 40000 MONT DE MARSAN Tél : 05 58 933 933 Email : snu40@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.