www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Landes.

*

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / CTSD 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
18 novembre 2014

CTSD bilan de rentrée et questions diverses

La FSU commence ce ctsd par une déclaration dénonçant le projet concernant le redéploiement des réseaux d’éducation prioritaire (voir en pièce jointe).

Compte rendu du CTSD du 13 novembre 2014

La FSU commence ce CTSD par une déclaration dénonçant le fait que ce sont les plus en difficulté qui pâtiront des nouvelles propositions de la réforme (manque de RASED, redéploiement du réseau d’éducation prioritaire, suppression annoncée des 6ème SEGPA…voir en pièce jointe).

Le DASEN répond aux différentes déclarations : « malgré le contexte économique, le gouvernement parvient à faire de l’Education Nationale une priorité avec un budget en hausse. La loi de refondation de l’école est une loi participative et non une contre réforme. C’est une chance pour l’éducation. Tout reste perfectible, mais rien de doit entraver le cap. » Pour lui, il n’y a aucun danger de territorialisation de l’école et il ne faut pas rester sur des dogmes dépassés. Les nouveaux dispositifs ne sont pas encore à plein régime. La réforme des rythmes scolaires pour le collège est devant nous. Il se félicite, comme une autre organisation syndicale, d’une rentrée réussie.

Bilan 1er degré :

(dans le déroulement du CTSD, celui-ci a eu lieu après les questions diverses car M ; le DASEN devait s’absenter)

- Concernant le premier degré, la réforme des rythmes est en place avec ¾ des PEDT qui sont rédigés. Une forte de baisse des moins de 3 ans est à noter (-200 environ n’ont pas été scolarisés).
- La FSU demande où en est la sectorisation sur la ville de Mont de Marsan. Le DASEN doit étudier ceci avec la municipalité en décembre ou en janvier.
- La FSU demande où en est l’audit sur le privé demandé par le DASEN et qui montre que l’école privée était « une école de l’exclusion ». Le DASEN n’étant plus présent, le secrétaire général relayera notre demande.

Questions diverses posées par la FSU :

Education prioritaire :
- L’administration déclare maintenir le tissu éducatif sur tout le territoire en tenant compte de la difficulté scolaire que ce soit en EP ou hors EP.
- Concernant le redéploiement, rien n’est acté. La seule chose actée, c’est qu’il y a 9 réseaux à rendre dans l’académie.
- La FSU demande quelle est la méthode de calcul pour classer les établissements et demande la possibilité d’avoir un groupe de travail sur ce sujet. L’idée du groupe de travail est retenue par le DASEN.
- A l’initiative de la FSU, un vœu intersyndical (FSU et FO) demandant le maintien des réseaux existants et la possibilité d’étudier tous les cas, est soumis au vote :
- Pour : 6 (5 FSU et 1 FO)
- Abstention : 4 (UNSA)

Remplacement :
- Nous avons eu raison de muscler le potentiel de remplacement qui nous permet d’avoir des bon taux en septembre et en octobre.
- Nous avons 137 remplaçants dont 7 qui sont sur des postes à l’année. 3 remplaçants ont effectué plus de 24 heures par semaine et 2 ont déjà eu leur récupération.

Intervenant LVE :
- L’administration nous enverra la liste des intervenants et leur écoles d’exercice. Il y a 4 ETP pour le département.
- La FSU demande à ce qu’il y ait un groupe de travail sur l’enseignement des langues vivantes entre le 1er et le 2nd degré. Il faut veiller à ne pas mettre en péril l’enseignement d’une première langue par manque de moyen dans le premier degré (exemple de l’espagnol).

Nouveaux dispositifs :
- La FSU demande a pouvoir être destinataire des synthèses concernant les postes – de 3ans et de Plus de Maître Que de Classe. L’IEN chargé de la maternelle s’engage à nous les faire parvenir.

Les RIS :
- La FSU et FO dénoncent les entraves au droit syndical notamment pour participer aux RIS ou aux stages de formation syndicale.
- Le DASEN nous dit que cela devrait être plus facile cette année grâce à une meilleure situation du remplacement.

RASED :
- Concernant les RASED, ils ont été mis à mal ces dernières années mais l’administration a l’objectif d’en revoir l’implantation et de pourvoir tous les postes vacants. La FSU demande a ce que des postes RASED soient créés.

Frais de déplacement :
- La FSU intervient sur les problèmes récurrents liés aux frais de déplacements des personnels itinérants (CPC, MAI, RASED).
- L’administration nous répond que les saisies vont être bouclées d’ici la fin de semaine mais qu’elle n’est pas certaine que tous les frais puissent être saisis.
- Notre fédération réclame des enveloppes budgétaires plus importante notamment pour les RASED. Certains collègues roulent aux 2/3 de l’année sur leurs propres deniers. C’est une des raisons pour lesquelles certains collègues ont décidé de revenir en classe normale car ils n’arrivaient plus à assumer financièrement leurs déplacements. Nous signalons également que l’incompatibilité entre le fait de ne pas avoir les moyens de fonctionner et la conscience professionnelle peut provoquer des risques phsycho-sociaux.
- Nous demandons à ce que ce soit les IEN qui annoncent directement aux équipes pédagogiques que le RASED ne pourra pas intervenir dans leur école pour des raisons budgétaires et non les maîtres spécialisés comme cela est fait aujourd’hui.
- Le DASEN le mettra à l’ordre du jour du prochain conseil d’IEN.
- La FSU et FO en profitent pour dénoncer les enveloppes budgétaires fermées.

EVS :
- L’administration nous enverra par mail la liste des écoles bénéficiant d’une aide administrative.
- Les EVS ont 20 heures de formation d’adaptation à l’emploi la 1ère année et 60 heures pour l’aide au retour à l’emploi la 2ème année.
- Cette dernière est organisée par le GRETA sur un thème choisi par le personnel.
- Au sujet des AED AVS, 15 ont signé un CDI et 5 vont le faire d’ici juin 2015.

SEGPA : Concernant les SEGPA, l’idée d’audit n’est pas abandonnée. L’ensemble des directeurs de SEGPA a été consulté et nous leur avons confirmé l’audit. D’après l’administration la suppression de la 6ème SEGPA n’est qu’un projet.

Sectorisation : A propos des élèves de l’école de Sore qui allaient au collège de St Symphorien (en Gironde), ils iront à partir de 2015 au nouveau collège de Labrit car le conseil général de Gironde a décidé qu’il n’accueillerait plus d’élèves landais.

Questions de FO :  - absence de médecine de prévention : Ce n’est pas de la compétence du DASEN mais du recteur.

 - Droit Individuel à la Formation : L’administration enverra une circulaire prochainement à ce sujet.

La partie concernant le second degré est visible sur le site de la FSU des Landes

 

3 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU des Landes 97, place de la caserne Bosquet, 40000 MONT DE MARSAN Tél : 05 58 933 933 Email : snu40@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.