www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Landes.

*

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / CTSD 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
9 avril 2014

CTSD du 4 et du 8 avril : "Augmentation de la tendance baissière"

Le CTSD remis au 8 avril s’est tenu hier. Vos élus FSU vous rendent compte.

M. le DASEN expose longuement le contexte du département : La croissance démographique est régulière et connaît une période de ralentissement.

209 élèves supplémentaires feront leur rentrée en septembre 2014 (avec un tiers d’enfants de moins de 3 ans). Si on s’engage à accueillir des 2 ans, c’est à certaines conditions : espaces, conditions matérielles, discussions avec mairies. Il va y avoir une diffusion dans le département d’un cahier des charges d’accueil des moins de 3 ans écrit par l’IEN chargé de la maternelle dans le département.

Pour le DASEN, 8 postes (dotation 2014) ce n’est pas rien ! Cela permettra de développer "qualitativement" l’accueil des moins de 3 ans et de "consolider" des dispositifs tels que plus de maîtres que de classes.

M. le secrétaire général nous explique enfin le fameux surnombre landais :

23 personnels sont en surnombre (ils sont implantés sur des postes qui « n’existent » pas vraiment dans le budget).

Le Recteur demande au département de le réduire à 6 car , selon l’administration, notre département n’est pas en situation dégradée du point de vue du taux d’encadrement (autour de 24 élèves par enseignant en moyenne).

Le DASEN précise qu’il souhaite le maintien du tissu des écoles rurales et des sites (RPI).

Le calcul du SNUipp-FSU des Landes : de 23 pour arriver à 6 : il faut donc réduire le surnombre de 17… Avec une dotation de 8 postes…

L’administration devra fermer 9 postes !

M. le DASEN nous explique que nous assistons à " une augmentation de la tendance baissière " !

C’est dans ce contexte de restriction et de manque de moyens, le DASEN nous présente son projet de carte scolaire avec 18 fermetures et seulement 3 ouvertures de classe.

Ouvertures – fermetures et surveillances pour le mois de juin

Un premier bilan est demandé par la FSU sur les nouveaux dispositifs (plus de maîtres que de classe et accueil des moins de 3 ans) notamment ceux dont on a beaucoup contesté la pertinence l’an passé. Nous avons peu de moyens autant les utiliser au mieux (même si certains projets peuvent paraître innovants, la FSU rappelle que pour rentrer dans ce dispositif il faut l’adhésion de l’équipe et que le cadre fixé par la circulaire soit respecté)

Peyrehorade  : l’IEN s’y rendra à la rentrée des vacances de printemps pour faire un point et voir si l’équipe repartirait pour le dispositif « plus de maîtres que de classe ». L’administration doit nous exposer un premier bilan de tous les dispositifs du département en terme « d’implantation pertinente », d’adhésion d’équipe, de publics concernés, le tout dans le respect de la circulaire de départ. Les collègues concernés pourraient changer d’école d’intervention.

Les classes bilingue/occitan posent des soucis en terme d’équité des effectifs, les premières années du dispositif, précise les IEN. D’après l’administration, on doit amorcer avec des effectifs bas, car ils augmentent avec les années.

Pour rappel, le département via une convention avec le Conseil Général doit ouvrir un poste bilingue langue régionale chaque année… sans moyen supplémentaire malheureusement.

La FSU demande si l’administration envisage toujours de protéger le collègue qui enseigne le gascon en cas de fermeture ? Ne faudrait-il pas discuter des questions d’effectifs en classe bilingue à part comme cela se fait pour les CLIS.

Pour le DASEN, il faut une continuité d’enseignement. Dans les Landes, les postes fléchés ne sont pas protégés. Mais là, d’après lui, on a une situation extraordinaire où une fermeture rendrait les choses difficiles du point de vue des enseignements. Pour la FSU, cette situation va forcément se reproduire. Il va falloir trouver une règle juste pour tout le monde, l’équité sur le territoire landais n’étant pas assurée.

Grenade sur Adour  : Le DASEN maintient la décharge de direction, malgré la fermeture d’une classe, compte tenu de l’ouverture de la CLIS.

Fermeture à Parleboscq et surveillance pour une ouverture en juin à Gabarret avec un demi-poste « Plus de maîtres que de classe » acté. Affaire à suivre dans ce secteur où l’idée d’un RPI est dans les têtes des municipalités, ainsi que la concurrence avec l’école privée de Gabarret.

Les situations de Saugnac et Cambran et Narrosse sont étudiées et, grâce aux interventions des élus des personnels, obtiennent un sursis jusqu’au CTSD de juin lors duquel il faudra confirmer les effectifs pour la rentrée prochaine.

Le RPI Aureilhan/St Paul en Born est retiré du projet à la demande des élus du personnel. Leur situation ne sera étudiée qu’en 2016 si les effectifs restent stables (notamment l’accueil des TPS).

La situation de Tyrosse  : fermeture aux Arènes/Ouverture à Lalande suite à une révision de la carte scolaire en concertation avec les 3 directeurs et la municipalité.

Les élus du personnels FSU présentent d’autres situations qui semblent préoccupantes du point de vue des effectifs très élevés… L’administration souhaite conserver des postes pour le CTSDde juin.

Projet présenté vendredi soir au vote :

Fermetures :

- RPI Audignon/Eyres/Banos/Coudures (fermeture à Eyres-Moncube)
- Clermont
- St Sever
- RPI Caupenne/Larbey/Maylis/St Aubin (fermeture à Caupenne)
- St Martin de Hinx
- RPI Hastingues/Sames (fermeture à Hastingues)
- Seyresse
- RPI Pey/Orist (fermeture à Pey)
- Tyrosse Arènes
- Sabres élémentaire
- St Martin de Seignanx
- Mont de Marsan st Médard
- RPI Retjons/ Bourriote/Losse/St Gor/Vielle Soubiran (fermeture à Retjons)
- Grenade
- Parleboscq

Ouvertures :

- St Maurice
- Tarnos - Concaret
- St Vincent de Tyrosse – Lalande
- RPI St Avit/ Lucbardez

Plus de maître que de classes :
- 0,5 Sabres
- 0,5 Gabarret
- 0,5 Créon/Labastide

Accueil des moins de 3 ans :
- 0,5 Sabres

Occitan :
- 0,5 Dax les Pins

CLIS Grenade sur Adour

8 postes de TR

A surveiller pour juin

- RPI Narrosse/Yzosse/Candresse
- Saugnac et Cambran
- Gabarret
- St Martin d’Oney

Le CSTD est remis au mardi 8 avril après le vote unanime contre des 3 fédérations de représentants du personnel.

Il s’est, de nouveau, réuni hier.

Le DASEN n’a rien proposé de plus que le projet de vendredi soir : 15 fermetures et 4 ouvertures de classe.

Les représentants des personnels votent unanimement contre une nouvelle fois.

L’administration qui a le dernier mot.

Tous les collègues touchés par une mesure de fermeture bénéficieront d’une majoration de 10 points pour participer au mouvement et leur a été attribué un poste de repli au plus proche géographiquement afin de ne pas perdre le titre définitif de leur situation. Ce poste de repli peut apparaître ou non dans les vœux du mouvement. Il est la garantie d’avoir un poste au premier mouvement. Pour plus d’informations, contactez-nous !

Un nouveau comptage aura lieu mi-mai pour le CSTD de juin.

Le SNUipp-FSU 40 vous invite à faire remonter toute modification d’effectifs si votre école est menacée par une fermeture, ou susceptible de bénéficier d’une ouverture.

Vous pouvez nous contacter

par téléphone : 05 58 933 933

par mail : snu40@snuipp.fr

en remplissant le "formulaire carte scolaire"

 

3 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU des Landes 97, place de la caserne Bosquet, 40000 MONT DE MARSAN Tél : 05 58 933 933 Email : snu40@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.