www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Landes.

*

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Action 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
10 janvier 2013

Le SNUipp-FSU fait bouger la loi !

Depuis juin dernier, le SNUipp-FSU a pris toute sa place dans le processus d’élaboration de la loi proposé par le gouvernement. Au sein des tables rondes, dans les rencontres, les audiences, nous avons défendu auprès du ministère le point de vue des personnels, l’intérêt des élèves et nous avons fait valoir notre projet pour l’école.

Aujourd’hui, un premier projet de loi d’orientation pour l’école a été avancé par le ministre.

Il est loin de satisfaire l’ensemble de nos revendications et fait l’impasse sur un certain nombre de dossiers pourtant cruciaux : rémunération, reconnaissance de notre travail "invisible", RASED…

Avant le vote définitif de la loi en mars, le SNUipp-FSU continuera à réunir les personnels, à les informer et à les écouter pour mieux les représenter et défendre leurs intérêts.

Après ce vote, il faudra suivre et infléchir l’application de la loi à travers les différents décrets et circulaires pour la mettre en musique.

Ni opposant systématique et aveugle, ni partenaire complaisant, le SNUipp-FSU a déjà permis sur nombre de points d’infléchir le texte et d’intégrer ses propositions.

- Le rôle et les missions de l’école maternelle ont été précisées, la loi fait un premier pas pour la scolarisation des moins de trois ans.

- Les projets d’EPLE ont été remisés, des discussions sur la direction d’école s’ouvriront en janvier.

- Les nouvelles écoles supérieures de professorat et d’éducation (ESPE) signent le retour d’une formation professionnelle initiale, la mise en place d’un concours en fin de M2 ayant été repoussée grâce au SNUipp.

- L’école du socle, le cycle CM1-CM2-6ème ont disparu de la loi.

- Le « plus de maîtres » constitutif du SNUipp-FSU verra une première ébauche se mettre en place à la rentrée.

- Retour du conseil supérieur des programmes

- Disparition des évaluations nationales au profit d’évaluation par échantillonnage pour favoriser la recherche

- Certes la question des rythmes et du temps de travail cristallise les inquiétudes et divise les collègues mais sur ce plan, le SNUipp a obtenu la disparition de l’aide personnalisée en tant que telle, une redéfinition des 108 heures, a remis sur le tapis la question des salaires et ainsi provoqué un premier bougé chez le ministre.

Il faut savoir enregistrer ces avancées permises par la pugnacité d’un syndicat majoritaire fort du poids de ses adhérents et soucieux de défendre la voix et les intérêts de toute la profession.

Elles doivent sonner comme un encouragement à continuer à lutter pied à pied pour faire que la loi permette de progresser vers la réussite de tous les élèves, vers la revalorisation du métier d’enseignant.

Il reste tant à faire aussi : les jours avancent, l’inquiétude grandit."Le flou artistique" entretenu par nos gouvernants ne nous permet plus de voir en cette réforme annoncée comme une véritable Refondation, une transformation sereine de notre école.

Apportez votre contribution à la réflexion et à l’action collective en adhérant dès maintenant à un syndicat qui vous ressemble et qui vous rassemble : le SNUipp/FSU !

 

24 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU des Landes 97, place de la caserne Bosquet, 40000 MONT DE MARSAN Tél : 05 58 933 933 Email : snu40@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.