www.snuipp.fr

SNUipp-FSU des Landes.

*

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
16 février 2012

CAPD liste d’aptitude directeurs, formation CAPSH …

Outre les questions à l’ordre du jour, de nombreuses questions remontées par les représentants du SNUipp40 dont les règles de ré-affectation des collègues en mesure de carte scolaire ont été abordées.

1. Départ en formation CAPA-SH L’administration a décidé d’envoyer 4 collègues en formation D, 4 en F et 1 en DEPS (psychologue scolaire). Le nombre de candidats étant plus important que le nombre de places, les collègues ayant la plus grande AGS sont retenus. Le SNUipp regrette que toutes les demandes ne soient pas retenues et que des collègues soient barrés par une commission alors qu’ils sont sur des postes spécialisés depuis des années. Nous regrettons de plus qu’aucun départ en formation DDEEAS (directeur établissement spécialisé) ne soit accordé pour des questions budgétaires.

2. Formation continue Le SNUipp dénonce un plan de formation réduit à peau de chagrin par des contraintes budgétaires. La téléformation ne doit pas remplacer la formation avec des formateurs. Il est navrant que dans une si longue carrière d’enseignant, on en vienne à ne plus avoir de formation continue digne de ce nom. Les collègues sont laissés complètement démunis. La seule occasion de se confronter aux évolutions du métier disparaît. Il est temps d’inverser cette tendance.

Le SNUipp dénonce le fait que certains stages ne soient passés devant aucune instance. Les collègues ont été « choisis ». On ne sait pas comment c’est organisé. C’est invérifiable, injustifiable. Vu le peu de formation le minimum serait que ce soit transparent. Il est normal que les collègues puissent s’inscrire.

Le SNUipp fait remarquer à l’administration que les barèmes de stage sont faux : les stages ne sont pas tous comptabilisés et certains collègues obtiennent des stages depuis 4 ans sans que leur nombre de jours de stage ne soit modifié ! L’examen des demandes se fait tout de même !

3. Permutations Le SNUipp dénonce le manque de clarté dans l’attribution des 500 points et rappelle au DA-SEN (nouvel dénomination de l’inspecteur d’académie) qu’il peut accorder ces 500 points quel que soit l’avis du docteur. L’administration convient que le médecin du rectorat doit donner des explications sur la seule demande refusée.

4. Liste d’aptitude aux fonctions de directeur d’école. Le SNUipp dénonce ces entretiens qui empêchent des collègues volontaires d’obtenir des postes de direction à titre définitif alors que ces mêmes postes sont attribués de façon autoritaire à l’issu du mouvement. Cette année, 4 collègues ont eu un avis défavorable et malgré notre intervention, la décision de l’administration est restée inchangée. Chaque collègue « recalé » est encouragé à appeler un IEN de la commission pour avoir des explications.

5. Hors Classe La liste des collègues promouvables à la hors classe est examinée mais pour l’instant le nombre de promus n’est pas connu.

Le SNUipp dénonce l’intégration du point supplémentaire pour direction d’école car même si l’investissement des directeurs est évident, il n’est pas moindre pour d’autres fonctions (CP, enseignants spé, …) Nous demandons donc de retirer ce point supplémentaire qui pour nous ne se justifie pas. Nouveau refus de l’administration !

6. Questions diverses du SNUipp : Projet de circulaire du mouvement Le SNUipp, soutenu par FO et le SE a obtenu qu’un poste de repli, au plus près du poste supprimé, soit attribué à tous les collègues frappés par une mesure de carte scolaire ! Les 5 points de surbarémage existeront toujours sur tous les autres vœux inscrits au mouvement.

Le SNUipp avait demandé à modifier d’autres points  :

Arrêt de la mise en place des postes fléchés : refus de l’administration

Augmentation du nombre de vœux à 50 : refus de l’administration

Majoration appliquée pour trois années dans la même école en RRS, nous demandions à l’élargir aux RPI : accepté par l’administration

Suppression de l’entretien pour arriver sur un poste de directeur à titre provisoire : refus de l’administration

Postes de conseillers pédagogiques, TICE, enfants du voyage : le SNUipp demandait que les collègues déjà en poste puissent muter sans repasser un entretien : accepté par l’administration

Postes de CPC Mimizan Deux candidats (+ une du 2nd degré) ont passé l’entretien, les 2 ayant reçu un avis favorable, celui ayant la plus forte AGS a été retenu : M.Duport.

Le SNUipp demande que deux inéats soient faits pour combler les postes découverts en cours d’année.

L’administration dit ne pas avoir de possibilité de faire des inéats à ce moment de l’année.

Le SNUipp rappelle que cela s’est fait l’an passé !

Temps supplémentaire pour les directeurs Le SNUipp demande une réponse pour les 120 directeurs qui ont signé notre lettre demandant du temps de décharge supplémentaire en les exonérant d’aide personnalisée.

M le DA-SEN dit ne pas pouvoir porter atteinte à l’aide personnalisée qui pour lui est "le cœur de la réforme"

Le SNUipp lui fait remarquer que quand il en a besoin pour l’application 6ème, il peut !

Le DA-SEN s’engage à donner les 2 jours de décharge (prévus pour la rentrée de septembre) dus aux directeurs de 3 classes et moins : c’est-à-dire ce qu’il leur doit et rien de plus…

Frais animations pédagogiques Le SNUipp rappelle aux IEN l’engagement de rappeler aux collègues les modalités de demande de frais sur Ulysse lors des animations pédagogiques car rien n’a été fait.

Le DA-SEN s’engage à ce que ce soit fait.

Inspections des T2 Le SNUipp s’appuie sur la charte des inspecteurs du SNPI-FSU (syndicat des IEN) pour relever 2 points :
- respect les droits des personnels et notamment les droits syndicaux : les collègues faisant appel aux syndicats ne doivent pas se le voir reproché par leur IEN.
- prise de temps nécessaire : certains collègues ont estimé que le temps dévolu à leur inspection était beaucoup trop court (du simple au double selon les collègues)

De plus le SNUipp demande que la difficulté du poste (ASH, direction, multi-niveaux…) soit prise en compte lors des inspections.

Le SNUipp dénonce la lenteur des rachats des services auxiliaires : Les dossiers doivent être saisis dans l’application pour que ce soit pris en compte dans l’AGS. Il faut que les collègues se fassent connaître.

7. Questions diverses du SE et de FO :

- État du remplacement : léger mieux en décembre et janvier par rapport à l’an dernier mais légère baisse sur le reste de l’année

- Certaines écoles demandent à rentrer en classe le mercredi 2/05 car le mardi 1er est férié. Pas de cadrage académique, cela parait donc impossible.

- Bilinguisme : l’administration souhaite équilibrer de façon à maîtriser le développement des langues régionales. Implantation du bilinguisme en maternelle à Morcenx.

Le SNUipp estime qu’il y a des besoins bien plus importants que de créer de tels postes !

- Modalité d’attribution des primes d’évaluation : des dysfonctionnements sont apparus l’an dernier, l’administration veillera à un meilleur fonctionnement cette année

Véronique Lafon, Audrey Dartiguelongue, Cécile Texier, Damien Delavoie et Philippe Miquel pour le SNUipp40

 

4 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU des Landes 97, place de la caserne Bosquet, 40000 MONT DE MARSAN Tél : 05 58 933 933 Email : snu40@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU des Landes., tous droits réservés.